Par dizaines, des proches des victimes du 4 août se sont rassemblés devant le siège du service de Sécurité de l’État au Mont-Liban, en guise de soutien à William Noun et Peter Bou Saab, frères de Joe Noun et de Joe Bou Saab, pompiers tués dans la double explosion survenue au port de Beyrouth.

Les deux jeunes hommes ont été convoqués suite à une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux mercredi. On voit William Noun dessiner sur le mur devant l’appartement du ministre de la Justice, Henri Khoury, avec une bombe de peinture rouge la phrase "Qui a tué les pompiers de Beyrouth?", avant d’écrire les noms des victimes. Peter Bou Saab paraît également dans la vidéo.

La question qui se pose est celle de savoir pourquoi les jeunes hommes ont été convoqués par le service de Sécurité de l’État, dont la mission est celle d’assurer la sécurité du corps diplomatique au Liban ?

Au terme d’un long interrogatoire de plus de trois heures, William Noun et Peter Bou Saab ont été relâchés vers 15h30 sous caution d’élection de domicile. Ils doivent également s’engager à ne plus s’attaquer au ministre de la Justice.

Selon leur avocat, Ralph Tannous, le ministre de la Justice n’a pas déposé une plainte contre eux. "Il s’agit d’une convocation sur procès-verbal à la suite des tags" dessinés sur le mur du domicile de M. Khoury.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !