La coordonnatrice spéciale des Nations Unies pour le Liban, Joanna Wronecka, s’est rendue jeudi au camp de réfugiés palestiniens de Bourj Barajneh, accompagnée de Claudio Cordone, directeur des affaires de l’agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) au Liban. Elle a rencontré des représentants des factions palestiniennes dans le camp et des familles de réfugiés. Elle a également visité le dispensaire de l’UNRWA, l’Association des programmes pour les femmes et des abris de réfugiés dans le camp.

"Tout comme de nombreuses familles libanaises, des milliers de réfugiés palestiniens dans 12 camps à travers le Liban souffrent des conséquences de l’aggravation de la crise socio-économique", a déclaré Joanna Wronecka.

Les représentants des communautés dans le camp, les familles de réfugiés et les jeunes qu’elle a rencontrés à Bourj Barjaneh ont souligné l’impact qu’a eu la crise sur eux. "J’ai entendu des histoires sur les difficultés auxquelles ils sont confrontés, en particulier la pauvreté et le chômage grandissants, l’accès aux produits de base, la hausse du coût de la vie, la vétusté des infrastructures dans le camp et le désespoir croissant des jeunes", a déclaré la coordonnatrice.

Les résidents du camp ont souligné que les possibilités d’emploi limitées ne leur permettent pas de développer des mécanismes pour faire face à la pauvreté.

Les responsables de l’UNRWA ont informé Joanna Wronecka du soutien que l’agence fournit et de la demande croissante de services de l’UNRWA notamment dans les domaines de l’éducation, de la santé, des services sociaux et, plus récemment, de l’aide en espèces, en raison des besoins croissants des réfugiés palestiniens. Ils ont également décrit les défis auxquels l’agence est confrontée, notamment en raison du manque chronique de financement et des mesures d’austérité.

Claudio Cordone, a déclaré: "Les réfugiés palestiniens sont parmi les plus touchés par les multiples crises au Liban. Ils comptent de plus en plus sur les services de l’UNRWA. L’agence fait tout son possible, malgré les contraintes de financement, et compte sur le soutien continu et la solidarité des donateurs pour atténuer les difficultés auxquelles les réfugiés palestiniens sont confrontés".

Soulignant l’importance de maintenir la stabilité et d’assurer un soutien essentiel de l’UNRWA aux réfugiés palestiniens de manière prévisible et cohérente, Joanna Wronecka réitère le besoin urgent d’augmenter le financement international pour l’Appel d’urgence 2022 de l’agence, lancé en janvier dernier, afin de couvrir notamment les 85 millions de dollars nécessaires pour la réponse humanitaire d’urgence au Liban.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !