Fouad Zmokhol, doyen de la Faculté de Gestion et de Management à l’Université Saint-Joseph (USJ) et président du Mouvement international des chefs d’entreprises libanais (MIDEL), a été élu président du Conseil économique et social de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Un poste qui l’honore et qui honore le Liban!

Fouad Zmokhol a été élu président du Conseil économique et social de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) pour un mandat de deux ans renouvelables. Ce conseil est composé de personnalités économiques et politiques internationalement reconnues issues des cinq continents. Il a pour vocation de suggérer des orientations sur la biosphère du monde éducatif et universitaire, l’employabilité des diplômés et l’entreprenariat étudiant, ainsi que les affaires de société.

A l’issue de cette élection qui s’est tenue à Paris, M. Zmokhol a remercié les membres du Conseil économique et social pour leur confiance et soutien et a présenté les grandes lignes de son mandat.  Il voudrait élaborer de nouvelles possibilités aux jeunes diplômés pour les aider à forger leur place, au lieu de rechercher des emplois qui se font rares dans un monde en plein changement. "Nous nous dirigeons vers un nouveau monde économique et social avec de grands changements structurels à tous les niveaux et dans tous les secteurs. Ce sera une priorité de s’adapter à cette nouvelle ère, de créer des ponts et des synergies productives entre les écoles, les universités, les entreprises, mais aussi des canaux de communication directs entre les étudiants, les professeurs et les chefs d’entreprises, afin de bien préparer et guider les entrepreneurs et les intrapreneurs de demain", a-t-il annoncé lors de la réunion.

Une victoire pour le Liban

Interrogé par Ici Beyrouth, il a assuré qu’avoir la présidence "est un grand honneur pour le Liban qui fait partie des 119 pays membres de l’AUF, surtout dans cet environnement assez lugubre et sombre pour tout le monde, mes collègues, les étudiants et les jeunes. Tout est là pour nous démoraliser mais en même temps on voit que le Libanais continue à avancer. Ceci montre que le Liban demeurera dans la sphère internationale, qu’il se distingue, qu’il réussit et possède cette résilience qui lui permettra d’être toujours en tête. Je pense que c’est une victoire pour le pays, pour les jeunes et pour les entrepreneurs".

A noter que l’AUF a été créée il y a 60 ans et regroupe 1.007 universités, grandes écoles, réseaux universitaires et centres de recherche scientifique employant le français. C’est l’une des plus grandes associations d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche au monde.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !