Le Premier ministre sortant Najib Mikati a déclaré mercredi que " la réunion du Conseil des ministres a pour but de répondre aux besoins des Libanais ", réitérant le fait que celle-ci est " conforme à la Constitution et ne doit pas être perçue comme étant de la provocation ".

M. Mikati a en outre insisté, dans un communiqué publié par son bureau de presse, que " la séance gouvernementale est dédiée au règlement des problèmes urgents auxquels fait face le pays ", indiquant qu’il est " irresponsable d’exacerber les tensions confessionnelles et communautaires ". " Le gouvernement actuel est chargé de l’expédition des affaires courantes et ne remplacera pas le président de la République. Il est donc honteux de faire allusion à ce scenario et de lancer des accusations dans ce sens. Nous insistons à ce que la vacance présidentielle prenne fin et réitérons que l’élection d’un nouveau chef de l’État est capitale, afin d’assurer le bon fonctionnement des institutions et la formation d’un gouvernement de plein pouvoir conformément à la Constitution ".

" Les ministres représentent tous les Libanais et il est abject de douter de leur patriotisme et de leur allégeance ", peut-on lire dans le document. " Tenir une session gouvernementale aujourd’hui est un devoir national et une responsabilité d’ordre moral et légal, a souligné le chef du Cabinet. Il est crucial de prendre des mesures proactives et préventives en ce qui concerne la crise de l’électricité et la sécurité alimentaire, car il faudra assurer les fonds nécessaires pour financer les subventions de blé et de farine, mais aussi traiter les problèmes sanitaires et sociaux ", a-t-il conclu.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !