L’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a annoncé vendredi le lancement d’un projet de 96,9 millions de dollars pour soutenir le système éducatif au Liban.

L’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a annoncé vendredi avoir conclu avec la société RTI International un accord chargeant cet institut à but non lucratif de mettre en application la troisième édition du projet Qitabi (Formation de qualité pour l’accès à l’éducation de base et son amélioration). D’une valeur de 96,9 millions de dollars, ce projet s’étalera sur cinq ans. Il sera exécuté en collaboration avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEHE) et le Centre de recherche et de développement éducatif (CRDP).

Qitabi 3 devrait améliorer les résultats en lecture, en mathématiques et en apprentissage social et émotionnel des élèves à l’échelle du pays. Il devrait aussi renforcer l’éducation inclusive et fournir une orientation professionnelle aux élèves des cycles complémentaire et secondaire.

Près de 350.000 élèves et 25.000 enseignants devront bénéficier de ce projet, qui a également deux autres objectifs: augmenter les taux de rétention des élèves dans 1.200 écoles publiques et privées à faible coût et apporter un soutien technique au ministère de l’Éducation et au CRDP afin d’améliorer les programmes inclusifs ainsi que les capacités de recherche et d’évaluation.

Selon le communiqué, le gouvernement américain a investi, par le biais de l’USAID, plus de 500 millions de dollars pour soutenir le secteur de l’éducation au Liban depuis 2013.