Le département de neurologie du Centre médical de l’Université libano-américaine-Hôpital Rizk (LAUMC-Hôpital Rizk) a organisé une journée de sensibilisation à la sclérose en plaques (SEP), à l’occasion de la Journée mondiale de la SEP, fixée au 30 mai.

Au cours de cette journée, qui s’est déroulée dans les jardins de l’hôpital, les visiteurs ont pu s’informer sur les symptômes et les causes de la maladie, ainsi que sur les avancées dans la prise en charge de la maladie. Elle a permis aussi de lutter contre les idées reçues sur la SEP.

Des activités sensibilisant à la sclérose en plaques ont été à l’ordre du jour de la journée organisée par le Centre médical de l’Université libano-américaine-Hôpital Rizk (LAUMC-Hôpital Rizk) à l’occasion de la Journée mondiale de la SEP fixée au 30 mai.
Photo DR

Dans le cadre de cette journée, des brochures explicatives ont été distribuées aux visiteurs. Des jeux éducatifs simulant les symptômes de la sclérose en plaques étaient également proposés. Une patiente a également témoigné son vécu avec la maladie. "Je n’aurai jamais pensé que la SEP me permettra de vivre plus de choses positives que négatives, a-t-elle confié. Je ne vais pas mentir et dire que je ne passe pas par de mauvais jours où j’ai envie de m’isoler. Bien sûr que je passe par des journées difficiles, mais je m’efforce de garder le moral, de profiter pleinement de la vie et de surmonter les obstacles caractéristiques de la sclérose en plaques."

De son côté, le président de l’hôpital, Sami Rizk, a souligné que l’hôpital était engagé à sensibiliser à la maladie et à apporter son soutien aux patients.

Cette journée a été clôturée par une séance de questions-réponses (Q&A) sur la maladie.

Lire Aussi

sciences