Le parti Kataëb a organisé jeudi en fin de journée une cérémonie à la Maison centrale de Saïfi pour célébrer la victoire des députés élus du parti, Sami Gemayel, Nadim Gemayel, Selim Sayegh et Elias Hankache. Etaient notamment présents au meeting l’ancien président Amine Gemayel et son épouse Joyce, Majed Harb, candidat malheureux à la circonscription de Batroun (qui était soutenu par les Kataëb), ainsi que les membres du bureau politique et les hauts responsables du parti.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, le leader des Kataëb Sami Gemayel a notamment lancé un appel à l’unité de "tous les députés de l’opposition afin de défendre la souveraineté du Liban et faire face à la mainmise du Hezbollah sur le pays". "En tant que parti Kataëb, a-t-il souligné, nous nous engageons à tout mettre en œuvre afin d’être un élément rassembleur. Nous ne poserons pas de conditions, sauf l’attachement aux constantes, qui consistent à défendre la souveraineté, à faire face à la mainmise du Hezbollah sur le pays et à refuser tout marchandage au sujet de l’argent des Libanais".

M. Gemayel a appelé en outre à lever tous les obstacles en béton dressés dans le périmètre du Parlement "car les révolutionnaires vont faire leur entrée à l’Assemblée nationale". "Nous nous trouvons devant un nouveau panorama politique, a ajouté le chef des Kataëb. Ils ont perdu la majorité et ils ont perdu la capacité de s’allier entre eux. Dans ces circonstances difficiles, il n’est pas concevable de ne pas œuvrer ensemble pour sauver et défendre le peuple".

Les Kataëb du Sud ont

fait tomber le PSNS

Et d’ajouter : "Qui a dit que rien n’a changé ? D’aucuns affirmaient que les élections ne serviraient à rien car ce sont les mêmes qui seraient réélus et que le Hezbollah continuerait à contrôler le Parlement. C’est faux. Tout a changé. Le Hezbollah a perdu la majorité et des dizaines de nouvelles figures de l’opposition ont fait leur entrée au Parlement".

M. Gemayel a, par ailleurs, rendu hommage "aux Kataëb du Sud qui ont prouvé qu’ils ont leur mot à dire et qu’ils ne sont pas quantité négligeable". "Ils ont fait tomber Assaad Herdane et le Parti syrien national social" (dans la circonscription du Liban-Sud III, fief du Hezbollah), a affirmé Sami Gemayel.

Nadim Gemayel

M. Nadim Gemayel, député élu de la circonscription d’Achrafieh-Rmeil-Saïfi, a pris à son tour la parole pour souligner qu’il soulèvera en toute priorité l’affaire de l’explosion du 4 août au port de Beyrouth. "Nous ne permettrons à personne d’étouffer cette affaire, qu’il soit député, ministre ou même président de la République", a déclaré Nadim Gemayel.

Et d’ajouter : "Nous faisons notre entrée au Parlement afin de rétablir la dignité des habitants de Beyrouth et des martyrs de l’explosion du Port. Il n’est pas concevable d’édifier une patrie et un Etat des institutions sans justice et sans le règne de la loi".

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !