" London Bridge is down " : il s’agit du nom du plan organisant les jours consécutifs au décès de la reine Elizabeth II jusqu’aux obsèques. Rapatriement de son corps, intronisation du roi Charles, et enfin funérailles grandioses à l’Abbaye de Westminster constituent les principales étapes de ce plan étalé sur dix jours. 

Le roi Charles III a fait son premier discours devant la Nation vendredi. (AFP)

 

 

 

Après la mort de la reine Elizabeth II jeudi à 96 ans, voici à quoi ressemblent les prochains jours jusqu’à ses funérailles grandioses à l’abbaye de Westminster à Londres.

Cette séquence historique après la mort de celle qui régnait depuis 70 ans et 7 mois, chargée d’une immense émotion, a été minutieusement préparée depuis des années et les détails du plan " London Bridge is down " (le pont de Londres s’est effondré) étaient régulièrement revus. S’y est ajoutée l’opération " Licorne ", prévue en cas de décès en Écosse.

Seul le nouveau roi Charles III peut finaliser certains points, et rien n’a été encore confirmé officiellement. Mais voici ce qui devrait arriver, selon des experts et les médias britanniques.

La reine étant décédée dans son château de Balmoral au nord de l’Écosse, son corps doit être rapatrié à Londres.

Venredi 10 septembre
Les funérailles auront lieu à l’Abbaye de Westminster, probablement le 19 septembre. (AFP)

 

 

Vendredi, le roi Charles III et Camilla, qui ont passé la nuit à Balmoral ont regagné Londres. Charles a eu une audience avec la toute Première ministre Liz Truss, qui aura rencontré deux souverains en quatre jours, du jamais vu. Elle avait été reçue par la reine mardi, qui lui avait demandé de former un nouveau gouvernement.

Le roi Charles devait finaliser les derniers détails des funérailles, la durée du deuil pour la famille royale et et du deuil national, confirmé par le gouvernement. Le jour des funérailles, le 18 septembre, sera férié.

Les drapeaux britanniques seront mis en berne, les cloches sonneront à Londres, et 96 coups de canon devraient être tirés en mémoire de la souveraine. Tout cela a déjà été mis en place en même temps que l’intervention du roi Charles III (qui vient d’être intronisé officiellement).

Cérémonie religieuse " impromptue " à la cathédrale Saint-Paul à Londres avec la Première ministre et des membres du gouvernement.

Samedi 10 septembre
Les hommages à la reine défunte se sont multipiés à travers le pays. (AFP)

 

 

Le conseil d’Accession, groupe de dignitaires, se réunit dans la matinée au palais Saint-James à Londres et proclame que Charles est devenu roi.

La proclamation sera lue au balcon du palais Saint-James, puis relayée par le roi d’armes de l’ordre de la Jarretière et une demi-douzaine de hérauts en calèche qui iront également la lire à Trafalgar square, puis au Royal Exchange.

Le Parlement fait vœu d’allégeance et exprime ses condoléances.

Le nouveau roi reçoit le Premier ministre et les principaux ministres dans l’après-midi.

Dimanche 11 septembre

Le cercueil de la reine est transporté au palais d’Holyroodhouse, la résidence officielle de la monarque en Écosse.

Les administrations décentralisées d’Écosse, du Pays de Galles et d’Irlande du Nord proclament l’avènement du nouveau monarque.

Lundi 12 septembre

Procession jusqu’à la cathédrale Saint Gilles d’Édimbourg.  Cérémonie religieuse avec des membres de la famille royale. Le public devrait avoir la possibilité de venir se recueillir devant le cercueil.

Les deux chambres du Parlement à Londres se réunissent à Westminster Hall, pour un hommage à la souveraine.

Le roi devrait ensuite quitter Londres pour l’Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord.

Mardi 13 septembre

Le cercueil est acheminé par avion à Londres puis au palais de Buckingham.

Mercredi 14 septembre

Procession au centre de Londres pour acheminer le cercueil du palais de Buckingham à Westminster.

La reine reposera à Westminster Hall pendant quatre ou cinq jours sur un catafalque drapé de pourpre. Le public pourra venir s’y recueillir 23 heures sur 24. Des centaines de milliers de personnes sont attendues.

La famille royale devrait aussi venir y rendre hommage à la monarque défunte.

Lundi 19 septembre

Date probable des funérailles nationales à l’abbaye de Westminster à Londres avec des dignitaires attendus du monde entier.

Le cercueil devrait y arriver, suivi par la famille à pied.

Le pays se figera alors pour deux minutes de silence.

Après la cérémonie, la reine sera inhumée en privé dans la chapelle du roi George VI du château de Windsor, une annexe de la chapelle principale. Le cercueil de son époux le prince Philip, décédé l’an dernier, y sera déplacé pour être à ses côtés.

Avec AFP

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !