Le président américain a confirmé, devant le Parlement canadien, un accord bilatéral concernant le  sujet de l’immigration irrégulière. Il a ainsi déclaré que les deux pays vont " travailler ensemble pour décourager les traversées illégales " de leur frontière partagée. Sur la question ukrainienne, les deux dirigeants ont réitéré leur soutien à l’Ukraine face à l’invasion russe, ce qui a valu plusieurs salves d’applaudissement à Joe Biden durant son discours.

Joe Biden, accueilli vendredi en " grand ami " au Canada pour sa première visite officielle dans le pays, a notamment annoncé un accord concernant le délicat sujet de l’immigration irrégulière et évoqué la guerre en Ukraine.

Le président américain a confirmé, devant le Parlement canadien, un accord entre les deux pays voisins concernant le complexe sujet de l’immigration irrégulière.

Washington et Ottawa vont " travailler ensemble pour décourager les traversées illégales " de leur frontière partagée, qui ont explosé l’an passé et provoqué des remous dans la sphère politique canadienne.

Joe Biden a été plusieurs fois applaudi lors de son discours, en particulier quand il a salué l’engagement des deux pays à soutenir l’Ukraine. (AFP)

Joe Biden a été plusieurs fois applaudi lors de son discours, en particulier quand il a salué l’engagement des deux pays à soutenir l’Ukraine.

Il a également déclaré, lors d’une conférence conjointe avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau, que Pékin n’avait pas " encore " livré d’armes à Moscou, en dépit de craintes exprimées à ce sujet par les Occidentaux. " Cela ne veut pas dire qu’ils ne le feront pas, mais ils ne l’ont pas encore fait. "

" Je ne prends pas la Chine à la légère. Je ne prends pas la Russie à la légère ", a souligné le démocrate, tout en estimant par ailleurs que les informations faisant part de leur rapprochement avaient probablement été " exagérées ".

Washington et Ottawa figurent parmi les pays ayant fourni un soutien appuyé à Kiev depuis l’invasion de son territoire par les forces russes, le 24 février 2021.

Sami Erchoff avec AFP

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !