Ici Beyrouth s’est procuré un document recensant une grande partie des dédommagements accordés aux fédérations et aux clubs libanais à la suite de l’explosion du 4 août 2020.

La part du lion de ces dédommagements a été allouée à la fédération libanaise d’aviron (177.500 dollars), en dépit du fait que cette organisation sportive n’a pas organisé la moindre compétition depuis de longues années. D’autre part, des clubs et fédérations ont reçu des compensations bien inférieures au montant des dégâts engendrés. Des interventions ont bien évidemment eu lieu pour favoriser telle ou telle partie sur le montant des aides.

Ces chiffres ont provoqué de vives disputes au sein du comité olympique libanais, provoquant d’intenses échanges lors de réunions et provoquant ainsi le retrait de plusieurs membres au cours de ces meetings.

Les principaux opposants à la répartition des aides sont le deuxième vice-président du comité olympique, Jacques Tamer; le troisième vice-président du comité, le Grand Master Sami Kablawi; ainsi que le comptable Rabih Salem. Ce dernier a lancé une campagne médiatique avec pour cible le président du comité olympique, Pierre Jalkh, et le secrétaire général, Hassan Rustom.

Cette crise a eu pour conséquence la suspension des réunions du comité olympique depuis près de deux mois. Ainsi, les rapports administratif et financier n’ont toujours pas été voté depuis l’élection du comité olympique en février 2021. Cette situation stigmatise les grands désaccords qui existent entre les membres du comité olympique, que les dédommagements du 4 août n’ont fait qu’accentuer.

Un autre exemple de dédommagement qui a suscité des désaccords est l’attribution d’une aide à un club d’équitation, pourtant situé en dehors de Beyrouth, pour satisfaire un haut responsable de la fédération d’équitation! Autre sujet de controverse, l’attribution d’une aide à une fédération en raison de son soutien à Pierre Jalkh au cours des dernières élections du comité olympique.

Voici le détail des aides:

– Fédération d’aviron: 177.500 dollars

– Clubs de ping-pong:

Sacré-Cœur: 4.755 dollars

Homenetmen(Badawi): 3.935 dollars

Chabeb el-Riyadi (Saifi): 3.281 dollars

– Clubs de judo:

Golden Body (Dekwaneh): 490 dollars

Club national (Hazmieh) : 722 dollars

Club national (Fern el-chebak) : 2.024 dollars

Alcis for Sports (Dekwaneh): 4776 dollars

– Clubs de taekwondo:

Taadod club (Mazraa): 448 dollars

Black Eagle club (Gemmayzeh): 13.508 dollars

Sacré-Cœur – Collège SC: 4.789 dollars

Sporting Club (Manara): 655 dollars

– Clubs de football:

La Sagesse (Achrafieh): 6.959 dollars

Racing Club (Gemmayzeh) : 13.935 dollars

– Clubs de Cyclisme:

Homenetmen (Bourj Hammoud): 6738 dollars

– Clubs d’haltérophilie:

Headquarters – Cité Camille Chamoun: 10.895 dollars

Fitness Center (Mar Elias): 2.088 dollars

Eagles club – Cité Camille Chamoun: 6.457 dollars

Noussour Club (Noueiry): 1.820 dollars

– Clubs de tir à l’Arc:

Archery Club (Beyrouth): 6.558 dollars

-Fédération de volley-ball: 1.980 dollars

– Clubs de triathlon:

Triathlon club – Cité Camille Chamoun: 2.148 dollars

– Clubs de yachting:

Yacht Club (Beyrouth) : 5.967 dollars

– Clubs d’équitation:

Springhills (Ain Saadeh): 11.926 dollars

Hacienda (Bsous) : 731 dollars

– Clubs de tir:

Eagles club – Cité Camille Chamoun: 3.455 dollars

Les aides financières relatives à l’explosion du port du 4 août 2020 ont donc attisé les tensions entre les membres du comité olympique, sur fond d’injustices quant à la répartition de ces aides. Les prochaines réunions promettent d’être tendues et un membre éminent du comité olympique fait des efforts afin d’apaiser les tensions pour traverser cette phase sans trop de dégâts.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !