Déjà loin derrière l’intouchable Bayern Munich, le Barça a perdu de précieux points pour la qualification en huitièmes de Ligue des champions en s’inclinant 1-0 chez l’Inter Milan, tandis que Liverpool, vainqueur des Rangers de Glasgow (2-0), reste distancé par Naples après trois journées.

Groupe C: l’Inter prend une petite option

Trois victoires en trois matches, neuf buts inscrits, zéro encaissé… Comment imaginer que le Bayern Munich évolue dans le fameux " groupe de la mort " de la Ligue des champions ?  A quelques jours du " Klassiker " contre Dortmund, les Bavarois ont étrillé Plzen 5-0 malgré les absences de plusieurs cadres (Lucas Hernandez, Joshua Kimmich, Kingsley Coman, Thomas Müller).

Mais le choc du groupe C avait lieu à Milan, et il a tourné à l’avantage des Italiens à domicile, très tranchants en contre-attaque face à des Barcelonais stériles offensivement.  L’Inter, à la peine en Serie A, a bien relevé la tête grâce à une frappe millimétrée de Hakan Calhanoglu (45e+2). La défense transalpine a ensuite su rendre Robert Lewandowski transparent, et a eu de la réussite également, en voyant un but catalan annulé par l’assistance vidéo à cause d’une main très légère d’Ansu Fati.

Le match retour au Camp Nou, le 12 octobre, vaudra très cher pour Xavi et ses joueurs (3 pts): une nouvelle défaite contre les Lombards (6 pts) les éliminerait quasiment de la compétition.

Groupe D: Marseille se lance

Dans le groupe D, l’Olympique de Marseille a remporté un succès essentiel (4-1) à domicile face au Sporting Portugal, vainqueur de ses deux premiers matches mais renversé dans un stade Vélodrome à huis clos après les incidents du dernier match, Francfort-OM. Les hommes d’Igor Tudor peuvent enfin souffler avec cette victoire en C1, la 2e seulement sur les 18 dernières rencontres dans la compétition pour le club marseillais (16 défaites).

L’OM a bénéficié des coups de pouce du vétéran espagnol Antonio Adan, gardien triplement fautif, sur deux dégagements puis sur une main hors de sa surface lui ayant valu un carton rouge. Et le match nul 0-0 entre Francfort et Tottenham arrange les Marseillais, qui ne sont désormais qu’à un point de la deuxième place.

Groupe A: Naples maintient l’écart avec les Reds

Spectaculaire en ce début de saison, et déjà meilleure attaque de la Ligue des champions (13 buts), le Napoli a enchaîné une troisième victoire en trois matches, sur la pelouse de l’Ajax d’Amsterdam (6-1). Les Italiens, vite menés mais réactifs pour inverser la tendance dès la première période, ont offert un festival offensif et maintiennent les trois points d’avance qu’ils comptent sur Liverpool, prétendant au titre, venu à bout des Rangers de Glasgow, dans l’autre match du groupe.

Anfield, l’antre des Reds, a été libéré à la 7e minute par un superbe coup franc direct de son arrière droit Trent Alexander-Arnold, avant un penalty de Mohamed Salah (53e). Mais il en faudra plus pour redonner confiance aux partenaires de l’Égyptien, seulement 9es de Premier League.

Groupe B: Bruges fait tomber l’Atlético

Qui arrêtera le Club Bruges ? Après trois journées, les Belges sont tout proches d’une qualification aussi facile qu’inattendue pour les huitièmes de finale de la C1 !  Trois fois vainqueurs sans encaisser le moindre but, ils ont cette fois réussi à surprendre l’Atlético Madrid, cueilli 2-0 grâce à Kamal Sowah et Ferran Jutgla.

Jamais une équipe belge n’avait réalisé un tel début de saison en Ligue des champions. Et voici les Brugeois largement en tête, six points devant leurs trois rivaux, dont le Bayer Leverkusen, battu à Porto (2-0) dans un match au scénario fou, avec deux buts annulés, un penalty manqué par les Allemands et un carton rouge, également pour le Bayer.

L’inquiétude guette en revanche à Madrid: les hommes de Diego Simeone viennent de perdre deux fois de suite en C1… Et Antoine Griezmann a été malheureux, avec un penalty raté et un but refusé par l’assistance vidéo.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !