Jayson Tatum a marqué 17 de ses 31 points dans le troisième quart-temps, lundi, et les Boston Celtics ont consolidé leur place de leader de la Conférence Est avec une victoire chez de tenaces Toronto Raptors (116-110).

Mené 62-56 à la mi-temps, Boston a surclassé les Raptors 35-18 dans le troisième quart-temps pour prendre une avance de neuf points avant le quatrième quart-temps.

En plus des 31 points et des 12 rebonds captés par Tatum, Jaylen Brown, l’autre star de la franchise bostonienne, a apporté 22 points lors de cette septième victoire en huit matches, malgré l’absence d’Al Horford, blessé, et de Malcolm Brogdon, souffrant.

Marcus Smart, sacré meilleur défenseur de l’année la saison passée, a ajouté 18 points et Blake Griffin en a marqué 13.

Pascal Siakam a porté Toronto avec 29 points, bien secondé par Scottie Barnes et ses 21 points, mais les Raptors ont perdu à domicile pour la troisième fois de la saison.

" Contre une équipe qui joue très bien à domicile ", Tatum a déclaré que les Celtics avaient décidé à la mi-temps de " trouver une solution " 24 heures seulement après une victoire à Brooklyn (103-92).

" Nous jouions simplement trop lentement. Nous étions trop préoccupés par l’arbitrage, et nous voulions juste changer ça ", a souligné l’ailier de 24 ans.

" Nous sommes revenus sur le parquet et avons commencé le troisième quart-temps avec une énergie différente ", s’est-il félicité.

Tatum a déclaré que c’est le genre de victoire dont les Celtics ont besoin s’ils veulent retourner en finale de la NBA et remporter le titre qui leur a échappé contre Golden State la saison dernière.

Antetokounmpo solide à Orlando

" Quand on s’y met, on peut battre n’importe qui ", a-t-il assuré. " C’est un choix que nous devons faire ".

Les Celtics ont donc amélioré leur bilan, le meilleur de toute la NBA, avec 25 succès pour cinq revers.

En tête de la Conférence Est, ils ont disputé deux matches de plus que les Bucks de Milwaukee, qui ont battu le Magic d’Orlando (109-102) grâce aux 34 points et 13 rebonds du double MVP, Giannis Antetokounmpo.

À Orlando, les Bucks ont pris une avance de 54-45 à la mi-temps et n’ont jamais été menés après la pause, résistant à une poussée tardive qui a vu le Magic réduire le déficit à quatre points à 2 minutes 20 de la fin.

Un lancer franc et un ‘layup’ d’Antetokounmpo ont permis de creuser l’écart, et les Bucks ont tenu bon pour s’imposer. Milwaukee a réussi 13 tirs à trois points sur 40 tentatives, et a maintenu son attaque avec 31 passes décisives.

Les stars des Los Angeles Clippers, Kawhi Leonard et Paul George, sont revenus de blessure et ont eu un impact immédiat dans une victoire (119-117) sur les Hornets à Charlotte.

George, qui a manqué sept matches consécutifs à cause d’une blessure aux ischio-jambiers, a porté les Clippers avec 19 points et Leonard en a ajouté 16, dont le tir en suspension décisif à 1,4 seconde de la fin.

" Je me suis senti bien ", a affirmé Leonard, deux fois champion de la NBA (avec les Spurs et Toronto), qui avait lui raté les six derniers matches en raison d’une entorse à la cheville droite.

" Mes coéquipiers m’ont fait confiance. J’ai pu obtenir la balle dans ma zone et j’ai tiré avec confiance ", a détaillé le double champion NBA, sur son tir primé.

Les Warriors rechutent

Il ne s’agissait que du quatrième match de la saison où Leonard et George ont joué ensemble pour les Clippers.

Le Thunder a comblé un déficit de deux chiffres pour battre les Hawks (121-114) à Atlanta.

Pour Oklahoma City, Shai Gilgeous-Alexander a marqué 35 points et son équipier Josh Giddey a réussi 12 de ses 17 points dans le quatrième quart-temps.

Champion en titre en petite forme, Golden State a connu une rechute en s’inclinant à domicile devant les Indiana Pacers (112-104).

Le rookie Andrew Nembhard a été décisif, avec 31 points, 13 passes et huit rebonds, une performance saluée par son coach Rick Carlisle.

Si Klay Thompson a inscrit 28 points pour les Warriors, Stephen Curry a été très maladroit, avec seulement 12 points et trois tirs sur 17 réussis.

Houston a créé la surprise en s’imposant après deux prolongations contre Philadelphie (132-123).

Les Sixers espéraient que le retour de James Harden, absent 14 matches en raison d’une blessure au pied, les aiderait à inverser la tendance après deux revers à l’extérieur.

Mais l’arrière de 33 ans a semblé rouillé et n’a réussi que quatre tirs sur 19 pour amasser 21 points. Son partenaire Joel Embiid a en revanche été étincelant avec un total de 39 points et sept rebonds avant d’être exclu en prolongation.

Jalen Green a marqué 27 points et Kevin Porter Jr. en a ajouté 24 pour Houston, qui reste néanmoins avant-dernier de la Conférence Ouest.