Le Néerlandais Mathieu van der Poel a remporté en solitaire dimanche son premier Paris-Roubaix, le quatrième Monument de sa carrière, à l’issue d’une 120e édition mouvementée et marquée par la malchance de Wout Van Aert, troisième.

La course a basculé en faveur du coureur d’Alpecin dans le Carrefour de l’Arbre, à 16 km de l’arrivée, lorsque Van Aert est parti à l’attaque, avant de crever de la roue arrière. Ce coup de théâtre a profité à Van der Poel, le seul à avoir réussi à suivre le Belge dans l’échappée royale constituée de sept coureurs, dont les principaux favoris.

Le Néerlandais de 28 ans s’est alors envolé vers la victoire et a pu savourer son triomphe sur le vélodrome de Roubaix, où il s’est imposé avec 46 secondes d’avance sur son équipier, le Belge Jasper Philipsen, et Van Aert.

" C’est extraordinaire, surtout de rentrer seul sur la piste. On fait 1 et 2 avec Jasper. On va vraiment le fêter ce soir car ça ne va peut-être plus jamais arriver. Je réalise la meilleure saison de classiques de ma carrière. C’est incroyable ", a déclaré Van der Poel qui s’est imposé sous les yeux de sa mère Corinne Poulidor.

C’est la quatrième victoire pour le petit-fils de Raymond Poulidor dans l’un des cinq Monuments, les plus grandes classiques du calendrier, après le Tour des Flandres en 2020 et 2022, et Milan-Sanremo en 2023. Il a également terminé deuxième du Tour des Flandres dimanche dernier.

La course, disputée sous un beau soleil de printemps, a été marquée par de nombreuses chutes, dont celles qui ont conduit à l’abandon du tenant du titre, Dylan van Baarle, et l’ancien triple champion du monde Peter Sagan. Van der Poel, juste avant de s’envoler pour la victoire, a lui-même provoqué la chute de l’Allemand John Degenkolb dans l’échappée.

AFP

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !