Boston a égalisé à deux victoires partout dans la finale de conférence Est des play-offs NBA en battant à domicile Miami (102-82) lundi, grâce à 31 points de Jayson Tatum.

Le cinquième match de cette série au meilleur des sept rencontres aura lieu mercredi à Miami.

Les deux équipes se rendent coup pour coup dans cette finale de conférence, puisque Boston avait déjà répondu au succès inaugural de Miami (118-107) en allant s’imposer (127-102) en Floride dans le match 2, avant que le Heat ne reprenne les devants en allant triompher à Boston (109-103) samedi.

Cette fois-ci c’est une nouvelle fois Jayson Tatum qui a sonné le réveil des Celtics en ajoutant également huit rebonds et cinq passes décisives sur sa feuille de points.

Il a été bien secondé par Payton Pritchard (14 points), Derrick White (13), Jaylen Brown et Robert Williams (12 points chacun), mais aussi par Al Horford qui a donné le ton en défense avec ses 13 rebonds et quatre contres.

Le cinq de départ de Miami a été totalement étouffé, aucun de ses membres ne parvenant à atteindre la barre des dix points.

" Nous nous sommes rachetés ", s’est réjoui Tatum. " Nous savions que nous devions faire un match pareil, pour rester maîtres chez nous. "

Butler réduit au silence

" Pour l’instant, c’est du tac au tac dans cette série. Maintenant, c’est au meilleur des trois matches, nous serons prêts pour le match 5 à l’extérieur ", a-t-il ajouté.

L’entraîneur de Miami, Erik Spoelstra, a pour sa part regretté le début de match raté de son équipe, dont elle ne s’est jamais remise.

" Ils nous ont pris à la gorge, a-t-il estimé. Ils nous ont surclassés. Nous n’avons jamais réussi à prendre la main sur le match. "

Boston a effectivement fait la différence dans les deux premiers quarts-temps, infligeant notamment un terrible 29-11 au Heat lors des 12 premières minutes.

Miami a été particulièrement maladroit au tir (seulement 27,5% de réussite à l’issue des deux premiers quarts-temps), à l’image de son meilleur marqueur Jimmy Butler qui n’a inscrit que six points en un peu plus de 27 minutes de jeu, deux jours après avoir été privé de la deuxième période du match 3 en raison de son inflammation récurrente d’un genou.

C’est un joueur sorti du banc, Victor Oladipo, qui a fini meilleur marqueur du Heat avec 23 points.

Après la mi-temps, Boston a réappuyé sur l’accélérateur pour compter jusqu’à 32 points d’avance dans le troisième quart-temps (69-37) avant de dérouler jusqu’à la fin.

A l’Ouest, Golden State, qui mène la série trois victoires à zéro face à Dallas, a une première occasion de se qualifier pour la finale NBA mardi soir en cas de succès chez les Mavericks.

Les Warriors n’ont plus disputé de finale depuis 2019 et leur défaite contre Toronto. C’était alors leur cinquième finale consécutive pour un total de trois titres (2015, 2017 et 2018).

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !