Le parti Baas pro-Assad veut faire peau neuve, après avoir été affaibli par le retrait des troupes syriennes du Liban en 2005. C’est ce qu’a annoncé récemment son nouveau secrétaire général, le journaliste Ali Hijazi, lors d’une rencontre dans la Békaa. Son siège situé dans le quartier beyrouthin de Ras el-Nabeh serait actuellement en construction et le processus de recrutement en cours de relance, l’objectif étant de rendre le parti, dont le secrétaire général régional n’est autre que le président syrien Bachar Assad, à l’état d’avant 2005.
Méfiant, le duopole chiite Hezbollah-Amal prend ses distances : absent des réunions organisées par le Baas, il n’envisagerait aucune alliance électorale avec lui. Il ne faudrait donc pas s’attendre à un candidat du Baas sur les listes du Hezbollah, comme cela était de coutume