Un ancien député proche du duopole chiite assure que l’alliance électorale entre le Courant patriotique libre (CPL) et le Hezbollah sera de mise dans toutes les régions alors qu’elle s’opèrera à la carte entre le CPL et le mouvement Amal.

M. Nabih Berri, président du Parlement, refusera l’alliance avec le CPL à Jezzine pour assurer la victoire des deux maronites et du grec-catholique qui se présenteront aux élections sur sa liste. Il en est de même dans la circonscription de la Békaa-Ouest pour assurer l’arrivée au Parlement de son camarade de route, M. Elie Ferzli, vice-président du Parlement, que M. Gebran Bassil cherche à renverser et avec lequel il refuse de s’allier.
M. Bassil a refusé la candidature de M. Ziad Assouad et a soutenu celle du conseiller du président Aoun pour les affaires russes l’ancien député Amal Abou Zeid, ce qui a poussé, selon les cercles sidoniens, M. Assouad à quitter le CPL, comme l’a fait, avant lui, le député Hikmat Dib.

De même source on indique que d’autres membres du CPL envisageraient de quitter le parti en raison de leur désaccord avec M. Bassil, qui cherche à entraver leur candidature au profit d’autres personnalités.