Les banques resteront fermées pour le moment, rapporte un communiqué de l’association des banques du Liban (ABL).

L’ABL a ainsi prorogé l’ordre de grève décrété, vendredi dernier, suite à une série de braquages de plusieurs branches de banques situées dans plusieurs régions du pays. Le communiqué souligne que "les banques sont contraintes pour le moment de maintenir leurs portes fermées, en l’absence de toute mesure ou garantie de sécurité de la part de l’État ou des autorités chargées du maintien de l’ordre et de la sécurité sur le terrain".

" A la lumière des contacts entrepris avec les parties concernées, et compte tenu de la persistance de dangers menaçant les employés de banques et leurs clients qui pourraient se trouver à l’intérieur des agence bancaires, et au vu du climat tendu et de défi qui continue de prévaloir dans le pays, les établissements de crédit ne reprendront pas, pour le moment, leurs activités ", relève le communiqué.

Des sources bancaires ont confié à Ici Beyrouth que l’activité des établissements à l’interne se réduit au traitement d’opérations venant à échéance avec leurs banques correspondantes à l’étranger. D’autres sources ont évoqué des discussions au sein de l’ABL portant sur l’adoption de mesures de sécurité renforcées propres à chaque banque. Celles-ci auront recours à des sociétés privées de sécurité et à l’achat de portiques de sécurité pour la détection d’objets et armes cachés. Entre-temps, les établissements bancaires resteront fermées jusqu’à lundi, dans le meilleur cas de figure, et les clients devront s’armer encore de patience.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !