La Banque du Liban (BDL) a publié mardi un communiqué dans lequel elle met en garde les Libanais contre l’achat, la possession et l’utilisation de jetons non fongibles (NFT) vu l’absence de tout cadre réglementaire et de toute autorité de contrôle.

La Banque centrale a souligné que ces jetons peuvent être utilisés dans des opérations de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme.

Le jeton non-fongible représente une donnée valorisée composée d’un type de jeton cryptographique qui représente un objet (souvent numérique) auquel est rattachée une identité numérique reliée à au moins un propriétaire.