Le président du conseil d’administration et directeur général de la Banque de l’habitat, Antoine Habib, a annoncé que les demandes de prêts au logement "se feront par voie électronique, c’est-à-dire via l’application ou le site internet" de l’établissement, ajoutant que l’application sera lancée le 20 juin prochain.

Dans un communiqué mardi, M. Habib a souligné que le financement de la Banque dépend principalement du Fonds arabe pour le développement social et économique, basé au Koweït. Précisant que le Parlement libanais et le conseil d’administration du Fonds arabe avaient approuvé "le prêt koweïtien" avant le déclenchement des manifestations le 17 octobre 2019, il a souhaité sa mise en œuvre bientôt.

Il a indiqué que "l’objectif de la Banque du logement est d’aider les personnes à faible et moyen revenu, à condition que le revenu familial se situe entre 6 et 20 millions de livres libanaises". M. Habib a précisé que "l’emprunteur doit fournir des revenus réguliers sur une période de trois ans, être libanais depuis plus de dix ans et avoir un casier judiciaire vierge".

Il a souligné que le prêt pour l’achat d’un logement atteint un milliard de livres, remboursable sur trente ans à un taux d’intérêt de 4,99%, à condition que la superficie de l’appartement ne dépasse pas 120 mètres et qu’il se trouve dans des zones et villages éloignés, et non dans Beyrouth et sa banlieue.

"Un acompte équivalant à 20% de la valeur du prêt doit être versé, et chaque traite ne doit pas dépasser un tiers du revenu familial", a-t-il souligné.

Il a ajouté: "Le prêt de restauration s’élève à 400 millions de livres, avec un taux d’intérêt de 4,99%, à payer sur une période de dix ans, à condition que la valeur de la traite représente un tiers des revenus de la famille."

M. Habib a précisé que "la Banque du logement a signé avec le Centre libanais pour la conservation de l’énergie un protocole de coopération dans le domaine de l’énergie solaire", notant que "le montant des prêts variera entre 75 millions de livres et 200 millions". "Si le montant du prêt est de 75 millions de livres, le paiement mensuel sera d’un million 400 mille, et si sa valeur est de 200 millions de livres, l’emprunteur paiera 3 millions 800 mille livres par mois", a-t-il souligné.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !