Dans le cadre des concertations entre les groupes parlementaires de l’opposition appelés à s’intensifier avant la seconde séance du 13 octobre consacrée à l’élection d’un président, le chef des Forces libanaises Samir Geagea a reçu jeudi à Meerab une délégation du groupe parlementaire de la Modération nationale, qui regroupe six députés du Liban-Nord. Par la suite, les membres de la "Rencontre parlementaire indépendante" (composée du bloc de la Modération et d’autres indépendants) se sont retrouvés autour d’un déjeuner chez le député Sajih Attiyé pour des concertations plus poussées, destinées à unifier les positions, dans la perspective d’une entente possible autour d’un candidat consensuel.

À Meerab, M. Geagea a donc reçu une délégation du groupe parlementaire de la Modération nationale, composée des députés Ahmed Kheir, Mohammed Sleiman et Sajih Attiyé et du secrétaire général du bloc Hadi Hobeiche, en présence des députés FL Georges Okaïs, Fadi Karam, Ziad Hawat, Élias Stéphan, Ghayath Yazbeck et Élie Khoury.

À l’issue de la rencontre, le député Ziad Hawat a déclaré que la coordination est " permanente entre les deux blocs, qui ont une même perception de l’identité du pays et un même attachement à l’accord de Taëf ". Il a ajouté que l’élection d’un nouveau président de la République est " la seule façon de sortir de l’impasse actuelle ", soulignant qu’une entente entre les composantes de l’opposition " accélèrera une solution " aux nombreuses crises dans le pays.

À son tour, le député Ahmed Kheir a indiqué que la rencontre intervient dans le cadre du dialogue mené par le groupe de la Modération nationale avec d’autres blocs et députés en vue d’une entente sur le dossier présidentiel. Il a fait état d’une convergence de vues entre la Modération et la République forte sur de nombreux points, notamment sur le respect de la Constitution et de l’accord de Taëf, ainsi que sur les bonnes relations avec les pays arabes et surtout l’Arabie saoudite.

Il a toutefois relevé une différence d’approche au niveau de la présidentielle avec les FL, précisant que son bloc dialogue avec toutes les parties en vue d’un accord sur un candidat commun à la présidence de la République. "Notre objectif est de garantir un quorum pour la séance électorale, et c’est plus important que le nom du candidat", a déclaré M. Kheir, avant de conclure: "Nous tiendrons une réunion avant la séance électorale, et nous informerons les autres groupes parrlementaires de notre décision".

Il convient de rappeler que le bloc des Forces libanaises avait rendu visite mardi au groupe de la Modération nationale, qui avait également reçu mercredi une délégation du parti Kataëb.

La Rencontre parlementaire indépendante

Après les entretiens de Meerab, les membres de la Rencontre parlementaire indépendante ont tenu une réunion au domicile du député Sajih Attiyé. La Rencontre regroupe les membres du bloc de la Modération nationale (Walid Baarini, Mohammed Sleiman, Abdel-Aziz Samad, Ahmad Kheir, Sajih Attiyé et Ahmed Rustom), ainsi que plusieurs députés indépendants, notamment Nabil Badr, Nehmat Frem, Abdelkarim Kabbara, Bilal Hchaimé, Ghassan Skaff et Jamil Abboud.

Des sources proches de la Rencontre ont indiqué à Ici Beyrouth que les députés présents ont débattu des résultats de la première séance électorale, qui s’était tenue le 29 septembre dernier. Ils ont décrypté notamment le vote blanc auquel de nombreux groupes et députés avaient eu recours lors de cette séance. Dix des membres de la Rencontre avaient voté pour "le Liban". Selon les mêmes sources, les parlementaires ont unifié leur position en vue de la prochaine séance, mais sans donner davantage de détails sur les intentions de vote.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !