La justice allemande a annoncé mercredi l’arrestation de deux membres présumés du Hezbollah sur son territoire, Hassan M., et Abdul-Latif W., détenteur également de la nationalité allemande.

Les deux sont soupçonnés de prosélytisme et d’activisme pour le compte de l’organisation pro-iranienne. Ils ont été interpellés près de Cuxhaven dans le Nord du pays, a précisé le Parquet fédéral allemand dans un communiqué repris par l’AFP.

Les deux hommes ont, selon le Parquet, rejoint les rangs du Hezbollah respectivement en 2004 pour Abdul-Latif W. et 2016 pour Hassan M.. Ils sont soupçonnés d’avoir " agi comme représentants du Hezbollah dans la région de Brême ", d’avoir notamment " milité et pris la parole pour le compte du mouvement " ainsi que d’avoir " soutenu des interventions de prédicateurs et des organisations en Allemagne proches du Hezbollah ".

Les deux hommes doivent être déférés dans la journée devant un magistrat qui doit statuer sur une demande du parquet de placement en détention provisoire.

Rappelons que le Hezbollah est considéré comme une organisation terroriste par de nombreux pays, parmi lesquels les États-Unis, ceux de l’Union européenne, le Royaume-Uni et une majorité des États membres de la Ligue arabe. En Allemagne, sa branche politique, qui organisait régulièrement des manifestations anti-israéliennes, a longtemps été autorisée, avant d’être interdite en 2020.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !