Le Hezbollah "exploiterait des infrastructures de renseignement appartenant à l’armée libanaise à des fins terroristes et recruterait des agents au sein des services libanais de renseignement", d’après des sources occidentales rapportées par la chaîne al-Hadath al-Arabiya.

Selon ces sources, "le Hezbollah utiliserait les infrastructures de l’armée afin de promouvoir ses propres objectifs militaires", comme "il exploiterait les aides occidentales accordées à l’armée". "Le Hezbollah aurait, l’an dernier, infiltré les lieux où se trouvaient les équipements de renseignement de l’armée et aurait chargé l’agent H. M. d’accéder aux radars de l’institution militaire", affirme-t-on dans les mêmes milieux. D’après les sources précitées, "le Hezbollah utiliserait également les radars de l’aéroport et du port à l’insu de l’armée libanaise".