Quatre-vingt-quatre pour cent des fonctionnaires chargés de superviser les législatives du dimanche 15 mai ont voté jeudi, soit 12.530 sur 14.950, a annoncé le ministre de l’Intérieur Bassam Maoulaoui. Les élections, se sont déroulées dans les quinze circonscriptions libanaises, entre 7h et 19h, en présence d’observateurs de l’Association libanaise pour la démocratie des élections (LADE) et de 40 observateurs de l’Union européenne. Ahmed Rashid Khattabi, chef de la délégation de la Ligue arabe chargée de superviser le scrutin, s’est rendu dans le bureau de vote à la caserne des pompiers de Beyrouth à La Quarantaine.

Dans l’ensemble, la journée électorale s’est déroulée dans le calme, malgré des altercations qui ont éclaté dans certaines régions. Au Hermel, à titre d’exemple, le vote a été suspendu à deux reprises, pendant respectivement 15 et 30 minutes, en raison de deux accrochages. Le premier a eu lieu entre des électeurs et le second entre des votants et des agents des Forces de sécurité intérieure qui étaient déployés dans le périmètre de l’ensemble des 29 bureaux de vote. Une unité de l’armée a dû intervenir pour rétablir l’ordre. Des brouilles ont également été signalées à Beiteddine.

Une présence massive de délégués de partis a été constatée en fin de journée à Baalbeck. Dans les villages de la circonscription de Saïda-Zahrani, (Sud I) le mohafez du Liban-Sud, Mansour Daou, a retardé la fermeture des bureaux de vote pour permettre aux électeurs présents de déposer leurs bulletins dans les urnes.

Des infractions

Au cours de cette journée, la LADE a répertorié plusieurs infractions. Ali Slim, directeur exécutif de l’association, a expliqué à Ici Beyrouth qu’un certain chaos a été constaté dans certains bureaux de vote et que de nombreux fonctionnaires n’étaient pas familiers avec la loi électorale et le mécanisme de vote. Ce qui pourrait, selon lui, affecter le déroulement du scrutin le 15 mai. À Baalbeck Hermel, Yanal Solh, candidat à l’un des deux sièges sunnites et inscrit sur la liste "Espoir et loyauté" (Hezbollah-Amal-CPL), a voté ce jeudi à titre de fonctionnaire, a fait remarquer M. Slim.

Parmi les infractions relevées aussi par LADE, la suppression de numéros des bulletins de vote, "ce qui met en danger le caractère secret de celui-ci". M. Slim a aussi rapporté que "des tensions et des conflits" ont été notés ainsi qu’une confusion au niveau de la formation des comités de dépouillement des voix.

Le taux de participation

Soixante-dix fonctionnaires de la circonscription de Halba n’ont pas pu voter car leurs noms ne figuraient pas sur les listes des électeurs. En ce qui concerne les taux de participation selon les cazas, ils se présentent comme suit, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur:  Beyrouth (81%), Jbeil (91%), Jounieh (93%), Jdeidé (89%), Baabda (82%), Beiteddine (85%), Aley (84%), Tripoli (80%), Batroun (96%), Koura (93%), Bécharré (95%), Zghorta (96%), Halba (81%), Denniyé (93%), Jezzine (83%), Saïda (81%), Tyr (87%), Nabatiyé (86%), Bint Jbeil (74%), Hasbaya (68%), Marjeyoun (79%), Zahlé (87%), Jeb Jennine (87%), Rachaya (90%), Hermel (86%) et Baalbeck (82%).

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !