Le Premier ministre sortant, Najib Mikati, a été officiellement désigné pour former son quatrième gouvernement. Il s’est rendu à Baabda en fin d’après-midi et s’est exprimé à l’issue de sa rencontre avec le président de la République, Michel Aoun, en mettant l’accent sur "la coopération" pour contrer l’effondrement du pays.

M. Mikati a remercié aussi bien ceux qui l’ont nommé que ceux qui ne l’ont pas nommé, et dit "tendre la main à tous sans exception avec une volonté patriotique sincère". Il a souligné que sa "responsabilité est double" dans un pays en crise.

"Un accord avec le FMI est le passage principal du sauvetage du pays", a affirmé M. Mikati , en précisant que l’accord-cadre, qu’il a cité au titre des réalisations de son précédent cabinet, se prête à des amendements. Il s’est exprimé en faveur du "partenariat national" et appelé à "surmonter les divisions".

"Les chances sont toujours là pour sauver ce que nous pouvons sauver. L’important est de mettre nos divergences de côté", la seule alternative qui se présente étant "l’effondrement total ou le sauvetage graduel", a encore déclaré M. Mikati.

"J’appelle toutes les parties politiques à un instant de coopération historique" pour parachever le sauvetage (…). Et que tous nous retrouvent sur ce chantier,", a-t-il conclu.

Michel Aoun discutant avec Nabih Berry et Najib Mikati. ©Dalati et Nohra

Abstention chrétienne

À l’issue des consultations qui se sont tenues jeudi à Baabda, M. Mikati a obtenu 54 voix face à l’ancien ambassadeur du Liban aux Nations unies, Nawaf Salam, qui en a recueilli 25, à la faveur du groupe du Parti socialiste progressiste et de la majorité des députés de la contestation.

Les consultations ont été marquées par un fort taux d’abstention, 36 députés n’ayant désigné aucun candidat au poste de Premier ministre. Il s’agit principalement des Forces libanaises et du Courant patriotique libre, les deux principaux blocs chrétiens.

Le Premier ministre reconduit bénéficie en revanche d’une quasi-unanimité parmi les députés sunnites, à quelques exceptions près comme Fouad Makhzoumi, qui n’a désigné aucun candidat, et Jihad Samad, qui a désigné l’ancien Premier ministre Saad Hariri. Le député Ihab Matar a quant à lui désigné Rawaa Hallab.

M. Mikati doit rencontrer les anciens Premiers ministres Fouad Siniora et Tammam Salam à 18 heures.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !