Le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire, le juge Fadi Akiki, a lancé des poursuites à l’encontre de la journaliste Maria Maalouf, pour " violation de la loi sur le boycott d’Israël ", et pour ses déclarations qui " poussent à la haine sectaire et communautaire ". Le dossier a été renvoyé devant le juge d’instruction par intérim Fadi Sawan pour mener l’enquête et livrer les mandats correspondants. Ces poursuites s’inscrivent dans le contexte d’une interview réalisée par une chaîne de télévision israélienne avec Maria Maalouf qui vit à l’étranger.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !