À l’occasion de la Journée internationale des femmes, la Fondation Diane a organisé une table ronde sur le thème " 8/8 femmes actrices du changement : union en temps de crise ", au campus de l’Innovation et du sport de l’Université Sant-Joseph. Cet événement s’inscrit dans le cadre des objectifs que s’est fixée la Fondation Diane qui œuvre à promouvoir la sensibilisation civile et la citoyenneté active d’une part, et à mener des projets qui répondent aux 17 Objectifs du développement durable (SDG) des Nations unies d’autre part.
Ont pris la parole à cette rencontre Diana Sfeir Fadel, fondatrice et présidente de la Fondation, Ali Khalifé, chercheur et professeur d’éducation civile à l’Université libanaise, May el-Khalil, présidente de l’association du Marathon de Beyrouth, Madiha Raslan, présidente de l’Association des femmes dirigeantes, Michel Helou, candidat aux législatives, Sarah Yafi, activiste et conseillère en politiques publiques, Tracy Chamoun, ancienne ambassadrice du Liban en Jordanie, et Joelle Abou Farhat, présidente de FiftyFifty.
Les intervenants ont insisté sur le rôle des femmes dans la société et dénoncé les lois discriminatoires à leur égard. Ils se sont également penchés sur le rôle de la femme en politique et sa faible participation à la chose publique, comme sur son rôle dans le domaine sportif et dans le monde des affaires.