Le comité exécutif du Syndicat des travailleurs des hôpitaux publics au Liban a condamné samedi le fait que les salaires des employés des hôpitaux publics soient payés selon le taux de change de 90.000 livres pour un dollar, car " cette mesure leur fera perdre plus de la moitié de leur salaire ".

Dans un communiqué publié en début d’après-midi, le syndicat a déploré les conditions de vie et de travail dans lesquelles travaillent les employés des hôpitaux publics, " qui sacrifient leur vie pour servir les patients, et qui se retrouvent abandonnés lorsqu’ils sont malades ou dans le besoin, puisqu’ils ne perçoivent pas de salaires adéquats et ne bénéficient pas de prestations sociales. " Si le taux de change n’est pas corrigé et si nous continuons à être traités comme une administration publique, nous arrêterons de travailler dans tous les hôpitaux publics ", a-t-il menacé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !