Si la saison estivale se veut festive au Liban, elle aura été, cette année, synonyme d’intoxications alimentaires à répétition. De nombreux hôpitaux du pays ont fait état, ces deux derniers mois, d’une arrivée massive de malades. Ils ont été en moyenne deux fois plus nombreux à se rendre aux urgences pour des problèmes d’estomac que durant le reste de l’année.

Principaux coupables : les aliments mal conservés. Et si les médecins conseillent d’éviter les restaurants, le syndicat de ces derniers appelle les consommateurs à faire preuve de plus de responsabilité.