La plateforme " Women Power " a été lancée ce jeudi par “Fifty / Fifty”, une ONG qui plaide pour la représentativité de la femme dans les sphères sociale et politique. Le site web www.womenpowerlb.com expose le Curriculum Vitae et les réalisations de 157 candidates aux législatives de mai prochain, sachant que certaines d’entre elles se sont retirées de la bataille électorale. Le but est de permettre aux citoyens de découvrir dans un même espace tous les visages des candidates qui souhaitent faire leur entrée au Parlement.

Les affiliations politiques et les alliances sont également exposées en toute transparence.

L’initiative, en partenariat avec le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), l’Union Européenne et USAID, a été lancée lors d’une séance de sensibilisation autour de la représentativité de la femme au Parlement.

L’événement, organisé à l’hôtel Movenpick, fut aussi l’occasion pour des candidates dans les circonscriptions de Beyrouth 1 et 2 de prendre la parole et se présenter au grand public.

Pour Joëlle Abou Farhat, présidente de l’ONG, la femme libanaise est capable d’établir des plans et des stratégies pour le développement du pays. Les représentants du PNUD ont rappelé pour leur part que l’égalité dans la représentativité au Parlement répond au 5ᵉ but du développement durable des Nations-Unies " l’égalité entre les sexes ".

Au Liban, environ 15 % des candidats aux élections sont des femmes, ce qui correspond à un progrès de 4% par rapport aux élections de 2018. En 2026, la représentativité féminine devrait atteindre le quart de la Chambre des députés.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !