Une altercation verbale a éclaté mardi entre des proches des victimes de la double explosion au port de Beyrouth, le 4 août 2020, et des parents de détenus, lors d’un double sit-in observé devant le palais de Justice où le Conseil supérieur de la magistrature était réuni pour discuter de la nomination de la magistrate Samaranda Nassar, proche du camp aouniste, comme suppléante à Tarek Bitar, le juge chargé d’instruire l’enquête sur l’explosion.

Les proches des victimes étaient venus réitérer leur soutien au juge Bitar, alors que les parents des détenus appelaient à la nomination d’un suppléant.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !