Le premier président de la Cour d’appel du Mont-Liban, Elie Hélou, a rejeté jeudi la demande récusation du président de la chambre de mise en accusation du Mont-Liban, le magistrat Pierre Francis, dans le dossier de remise en liberté sous caution de Raja Salamé, frère du gouverneur de la Banque du Liban. M. Francis s’était désisté mardi de l’examen de ce dossier.

Arrêté depuis le 17 mars, au terme de trois heures d’interrogatoire, par la procureure générale près la Cour d’appel du Mont-Liban, Ghada Aoun, M. Salamé est soupçonné de blanchiment d’argent, de fraude et d’enrichissement illicite. Mais jeudi dernier, le premier juge d’instruction du Mont-Liban, Nicolas Mansour, avait accepté la remise en liberté de Raja Salamé, moyennant une caution de 500 milliards de livres. Mme Aoun n’avait pas tardé à réagir. Elle avait ainsi fait appel à la décision du juge Mansour et demandé que M. Salamé reste arrêté.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !