Dar El-Nimer inaugure une exposition photographique de Michel Zoghzoghi intitulée Autres Nations: un voyage à travers des royaumes menacés. Tous les fonds iront au Cancer Support Fund de l’AUBMC.

En partenariat avec le Cancer Support Fund de l’AUBMC, l’exposition photographique de Michel Zoghzoghi a pour but de collecter des fonds pour aider les malades du cancer du Liban. L’exposition se tient à Dar El-Nimer et se poursuit jusqu’au 14 Avril.

C’est une exposition qui porte sur les voyages de Zoghzoghi au cours des quinze dernières années. Il en a entrepris une quarantaine, couvrant plus de 15 pays à travers le monde. Le thème de l’exposition est la faune et particulièrement les prédateurs. Il a voulu immortaliser de son objectif les animaux en voie d’extinction. Malgré leur réputation de force et d’invincibilité, nous confie Zoghzoghi, ce sont des espèces fragilisées; il reste à peine 3.000 tigres dans le monde, 6.000 guépards, et les chiffres sont de plus en plus inquiétants.

"Mon but est de montrer ce que nous sommes en train de perdre; je pars du principe qu’il est impossible de défendre une cause sans la comprendre, et pour comprendre la cause écologique, il faut voir la beauté de ces animaux et la beauté de la nature. J’espère que ceux qui verront toute cette beauté voudront s’engager pour la défendre et la préserver."

Le titre de l’expo, Other Nations: A journey through threatened kingdoms (Autres nations : un voyage à travers des royaumes menacés), a été inspirée d’un texte de Henry Beston, écrivain américain qui, après avoir aperçu dans le ciel le spectacle mystérieux d’un vol d’oiseaux synchronisé formant une constellation spontanée, s’émerveille de cette construction sans guide et écrit:

"Nous avons besoin d’un autre concept plus sage et peut-être plus mystique des animaux. À l’écart de la nature universelle, et vivant d’un artifice compliqué, l’homme dans la civilisation étudie les créatures à travers le prisme de sa connaissance et voit ainsi une plume agrandie et toute l’image déformée. Nous les traitons avec condescendance pour leur incomplétude, pour leur tragique destin d’avoir pris forme tellement loin en dessous de nous. Et en ceci nous nous trompons, et nous nous trompons grandement. Car l’homme n’est pas la mesure de l’animal. Dans un monde plus vieux et plus complet que le nôtre, ils évoluent finis et complets, dotés d’extensions des sens que nous avons perdues ou jamais atteintes, vivant par des voix que nous n’entendrons jamais. Ils ne sont pas nos frères de lait; ils ne sont pas nos subordonnés; ils sont d’autres nations, prises avec nous dans le filet de la vie et du temps, compagnons de la splendeur et de la fatigue de la Terre."

Michel Zoghzoghi
Michel Zoghzoghi

Qui est Michel Zoghzoghi?

Michel Zoghzoghi s’est découvert une passion pour la photographie il y a quinze ans, en 2006. Il a acheté un appareil photo pour assister à un tournoi de polo organisé par un ami à Londres et n’a jamais pu le lâcher depuis. Son centre d’intérêt principal: les espèces en voie d’extinction. Des tigres de l’Inde aux ours polaires de l’Arctique, des paysages envoûtants de l’Afrique aux grands requins blancs de l’océan Austral, il a parcouru le monde à la recherche de la beauté évanescente que notre planète a encore à offrir. A travers sa photographie, Zoghzoghi nous fait part de la beauté de la planète, mais il cherche aussi à alerter sur l’impact écologique de l’homme et de sensibiliser sur l’importance de la protection de la faune et la flore.

Hala Dahdah Abou Jaber
Hala Dahdah Abou Jaber

Hala Dahdah Abou Jaber, fondatrice du Cancer Support Fund, répond aux questions d’Ici Beyrouth.

Parlez-nous du Cancer Support Fund.

Le Cancer Support Fund est une association qui a vu le jour en 2018, fondée par moi-même et Dr. Ali Taher. L’objectif est d’aider les adultes de 18 à 90 ans atteints du cancer. Aujourd’hui les besoins sont énormes et le traitement du cancer est extrêmement coûteux et nécessite des moyens conséquents.

Combien de patients ont bénéficié de votre aide à ce jour?

Nous avons aidé 2.500 patients depuis la création de ce fonds d’aide, alors que chaque année il y a 12.000 nouveaux diagnostics de cancer au Liban. 4.000 se font traiter chez nous et nous aidons 20% de ces 4.000.

Un état des lieux de la situation aujourd’hui?

Aujourd’hui les cancéreux font face à une situation sans précédent. Nous sommes tenus de couvrir plus de 90% des frais d’hospitalisation de nos patients. Pour vous donner une idée, une greffe de moelle épinière coûte 70.000 dollars, sans compter les soins parallèles et le suivi. Avec la crise économique et la pandémie, nous sommes en train d’assurer le travail d’un État. Il nous faut des moyens pour rester auprès des patients et nous appelons quiconque le souhaite à contribuer à cette cause humanitaire.

Parlez-nous de la collaboration avec Michel Zoghzoghi

Michel Zoghzoghi est à nos côtés depuis le début, et cette exposition vise également à mettre en exergue la capacité de l’art et de la beauté à nous guérir. C’est une cause humanitaire qui lui tient à cœur et il a souhaité offrir cette exposition à tous les malades du cancer du Liban.

Toutes les recettes de l’exposition iront au Cancer Support Fund.

Les photographies, en tirages limités, se vendent à partir de 250 dollars la pièce et sont également disponibles en jetons non fongibles (NFT) sur ce lien.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !