La rencontre salvatrice entre un acteur star " qui en a marre de faire le guignol " et sa jeune garde du corps: " Robuste ", en salles mercredi, construit un duo réussi entre Gérard Depardieu et Déborah Lukumuena, l’une des révélations de " Divines ".

Découverte aux côtés d’Oulaya Amamra en 2016 dans ce film coup de poing sur des jeunes filles de banlieue, qui lui avait valu un César de la meilleure actrice dans un second rôle, Déborah Lukumuena s’est faite depuis discrète. A 27 ans, elle est de retour: après " Robuste ", qui avait fait l’ouverture de la Semaine de la Critique à Cannes, elle sera le 16 mars à l’affiche de " Entre les Vagues " d’Anaïs Volpé.

Dans " Robuste ", elle donne la réplique au monstre sacré du cinéma français, Gérard Depardieu. La réalisatrice, Constance Meyer, dont c’est le premier long-métrage, avait déjà tourné trois courts-métrage avec lui. Il incarne cette fois Georges, une star de cinéma au sommet de son art, mais las des sollicitations, qui trompe sa solitude en sympathisant avec son agent de sécurité.

Celui-ci est un jour remplacé par une jeune femme, Aïssa (Déborah Lukumuena), aussi calme et consciencieuse que Georges est irritable et imprévisible.

" C’est de la fiction mais je joue avec une image que tout le monde connaît de Depardieu, cet acteur un peu désabusé et qui peut cracher sur le système et qui a en même temps besoin d’attention ", a confié Constance Meyer à l’AFP lors du festival de Cannes. Dans le film, Georges est un mangeur compulsif, atteint de crises de tachycardie, fuyant ses répétitions d’escrime et collectionnant les poissons rares.

" Gérard, quand il joue des rôles de fiction, on le voit toujours exister en tant que Depardieu derrière ses rôles et j’avais envie de le voir jouer quelque chose d’inspiré par ce que j’avais pu voir de lui ", ajoute la réalisatrice.

Face à lui, Deborah Lukumuena confirme son talent.

L’actrice qui a grandi près de Paris dans une famille d’origine congolaise et dit avoir un caractère " explosif ", a pris des cours de lutte sportive pour se fondre dans un rôle de femme qu’elle décrit comme " ordonnée, paisible, pas timide mais introvertie ". " C’est une femme chargée de l’intégrité et de la sécurité d’un homme et qui, dans la lutte, est chargée de renverser un adversaire. Ce corps qui prend de la place et qui est robuste, elle l’utilise de différentes manières, et il la sert finalement ", dit-elle.

© AFP

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !