Le ministre sortant de l’Intérieur Bassam Maoulaoui, invité jeudi soir de l’émission Sar el-Waet sur la MTv, a condamné l’incident survenu l’après-midi à l’Aéroport international de Beyrouth (AIB) lorsqu’un avion de la Middle east airlines (compagnie aérienne libanaise) en provenance de la Jordanie a été touché à l’atterrissage par une balle perdue.

Selon les premiers résultats de l’enquête, la balle en question a été tirée du quartier de Sabra, a-t-il confié, en annonçant la poursuite de l’enquête jusqu’à identifier le tireur.

" Il est interdit de mettre l’aéroport en danger ", a-t-il déclaré, en promettant que " les forces de sécurité ne tarderont pas à remplir pleinement leur rôle pour empêcher une réédition de tels incidents ". Le ministre sortant n’a pas manqué de saluer " les efforts exceptionnels des forces de sécurité " à cet égard. " Le niveau de sécurité reste acceptable ", a-t-il relevé.

Il s’est attardé en outre sur le problème de la présence d’oiseaux à proximité de l’AIB, attirés par la décharge de Naamé, et qui constituent un danger au trafic aérien et la sécurité des passagers.

" Il y a un moyen de régler le problème des oiseaux à l’aéroport, par l’intermédiaire de la direction de l’aviation civile ", a-t-il affirmé. " Nous règlerons ce problème en coordination avec les ministres des Travaux publics et de l’Environnement ", a conclu Bassam Maoulaoui.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !