L’ambassadrice de France Anne Grillo a été reçue jeudi par le chef de l’État Michel Aoun à Baabda.

L’ambassadrice de France Anne Grillo a informé le chef de l’État Michel Aoun des détails de l’accord conclu entre le chef de la diplomation française, Jean-Yves Le Drian, et son homologue saoudien, le prince Fayçal ben Farhan al-Saoud, reçu le 28 février au Quai d’Orsay. Les deux responsables s’étaient entendus pour que " la France et l’Arabie saoudite apportent un soutien financer d’urgence à une série de projets humanitaires destinés à soutenir la population libanaise, sur la base de la décision prise en ce sens, le 4 décembre dernier, par le président de la République française Emmanuel Macron, et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane ", a précisé le Quai d’Orsay dans un communiqué.
" Il s’agit de premiers projets qui serviront en particulier à soutenir l’hôpital de Tripoli, ainsi que plusieurs centres de santé primaires à travers le Liban ", ajoute-t-on dans le texte. Ces projets visent aussi " à apporter un soutien d’urgence à la population libanaise à travers un appui aux services de lutte contre le Covid-19, à distribuer une aide d’urgence au bénéfice des Libanais les plus vulnérables en termes financier et de soutien alimentaire, notamment de lait pour enfants, comme à soutenir plusieurs établissements d’enseignement ".
" Ces projets humanitaires conjoints représentent une première étape vers une mobilisation commune renforcée de la part de la France et de l’Arabie saoudite, dans le contexte de crise grave que connaît le Liban, poursuit le communiqué. Dans cet esprit, un mécanisme conjoint d’appui aux ONG présentes sur le terrain sera établi pour répondre aux besoins de la population libanaise, et fera prochainement l’objet de la signature d’un arrangement spécifique. "
À l’ordre du jour de la réunion entre M. Aoun et Mme Grillo notamment la délimitation des frontières maritimes, l’invasion russe de l’Ukraine et la position du Liban qui a soutenu la résolution adoptée mercredi par l’assemblée générale des Nations unies condamnant Moscou, ainsi que les relations libano-françaises.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !