Les droits TV des compétitions européennes de clubs de l’UEFA devraient bondir après leur attribution pour 15 milliards d’euros sur le prochain cycle triennal (2024-2027), marqué par le lancement d’une Ligue des champions élargie, a-t-on appris vendredi de deux sources ayant connaissance des négociations.

Après un appel d’offres mené en lien avec la puissante Association européenne des clubs (ECA), le Comité exécutif de l’UEFA a désigné deux intermédiaires pour la vente des droits mondiaux de ses compétitions masculines de clubs, pour le cycle 2024-2027: l’agence de marketing sportif TEAM Marketing, qui collaborait déjà avec l’UEFA, a été retenue comme " partenaire de vente mondial pour les droits commerciaux ", tandis que Relevent Sports, nouvel entrant, sera chargé de vendre les droits médias sur le marché des États-Unis.

Le total cumulé de 15 milliards d’euros correspond " au montant mondial pour trois saisons 2024-2027 ", a indiqué à l’AFP l’une de ces sources, soit 5 milliards d’euros par an. A titre de comparaison, l’UEFA avait perçu 3,2 milliards d’euros de recettes pour ses compétitions de clubs en 2018-2019, avant la pandémie de Covid-19.

Ces revenus accrus doivent permettre à l’UEFA d’éloigner le spectre de la Super Ligue, compétition européenne privée lancée en avril 2021 par douze clubs dissidents désireux de générer davantage de recettes, mais rapidement avortée, même si trois clubs (le Real Madrid, Barcelone, la Juventus Turin) continuent de mener la fronde devant les tribunaux.

Selon un communiqué de l’UEFA diffusé lundi, la réussite de l’appel d’offres prouve que la nouvelle formule de la Ligue des champions, qui doit élargir en 2024 l’épreuve phare du football européen de 32 à 36 clubs et proposer davantage de matches de poules (10 contre 6 actuellement), " recèle des possibilités commerciales importantes ". " Nous sommes ravis que notre appel d’offres ait suscité un tel intérêt (…) et que les accords trouvés avec TEAM Marketing et Relevent Sports Group puissent générer davantage de recettes en faveur des clubs d’Europe, en particulier en cette période cruciale où le besoin de stabilité financière se fait sentir ", a réagi Aleksander Ceferin, président de l’UEFA, cité dans le commniqué.

L’UEFA organise, outre la lucrative Ligue des champions (C1), la Ligue Europa (C3), deuxième coupe d’Europe, et la Ligue Europa Conférence (C4), au troisième échelon européen, ainsi que la Supercoupe d’Europe, opposant le vainqueur de la C1 à celui de la C3, et la Youth League, coupe d’Europe des moins de 19 ans.

Lire aussi : JO 2022 : White tire sa révérence, Valieva en sursis