Cristiano Ronaldo a signé un triplé pour couler Tottenham (3-2), samedi, devenant le meilleur buteur de l’histoire en matches officiels et permettant à Manchester United de rêver de Ligue des Champions, alors que Liverpool a gagné à Brighton (2-0), pour la 29e journée de Premier League.

Triplé et record pour Ronaldo

Et un, et deux, et trois qui font 807, comme le nombre de buts en matches officiels de Cristiano Ronaldo, devenu l’incontestable meilleur buteur de l’histoire.

Absent du groupe lors de la déroute contre City (4-1) la semaine dernière, en raison d’un pépin à une hanche, CR7 a signé un retour tonitruant, dépassant Josef Bican, attaquant tchèque actif entre les années 1930 et 1950.

Si le chiffre de Bican reste discuté, tout comme les 1.283 revendiqués par le " roi " Pelé le bilan du Portugais est, lui, incontestable, avec 692 buts en clubs et 115 avec la sélection nationale, qui font de lui également le meilleur buteur en matches internationaux.

Ces trois points permettent à Manchester United de reprendre provisoirement la 4e place avec 50 unités, 2 longueurs devant Arsenal qui accueille Leicester dimanche et compte 4 matches en moins.

Septième à 5 points des Red Devils, avec deux matches en moins, Tottenham reste lui aussi dans la course à la C1.

Ronaldo a allumé la première mèche du match, jusque-là intense mais sans éclat, en envoyant une frappe de plus de 25 mètres en pleine lucarne (1-0, 12e).

Puis, peu avant la pause, sur un centre de Jadon Sancho, parfaitement lancé dans le dos de la défense londonienne, il a trompé de près Hugo Lloris, pour redonner l’avantage aux siens (2-1, 38e).

Enfin, à moins de dix minutes de la fin, il s’est élevé avec sa hargne habituelle pour catapulter le ballon de la tête, encore une fois dans la lucarne, pour un troisième but décisif (3-2, 81e).

Avant cela, il aurait déjà pu étoffer son bilan sans deux belles parades de Lloris (67e, 77e).

Le succès n’est pas malheureux pour des Red Devils encore trahis par leur défense friable, malgré le retour de Raphaël Varane après avoir été testé positif au Covid.

Une main d’Alex Telles avait offert une première égalisation à Harry Kane, sur pénalty (1-1, 35e) et sur un débordement de Sergio Reguilon, Harry Maguire s’était jeté pour intercepter son centre en retrait, mais avait marqué contre son camp (2-2, 72e).

Mais quand on a Ronaldo dans son équipe, tout redevient possible.

Liverpool assure

En allant gagner (2-0) à Brighton, Liverpool est revenu sur les talons de Manchester City qui ne jouera que lundi, à Crystal Palace.

Avec 66 points, les Reds n’ont plus que trois longueurs de retard sur City, alors que les deux équipes ont le même nombre de matches (28).

Les Reds ont fait oublier leur petit faux-pas sans conséquence contre l’Inter Milan (1-0) en Ligue des champions, qui ne les a pas empêchés de se qualifier pour les quarts de finale, mardi.

Ils signent aussi un huitième succès de rang en championnat qui ne souffre d’aucune contestation.

Dès la 19e minute, une ouverture millimétrée de Joel Matip pour Luis Diaz avait permis eu Colombien de glisser sa tête et de tromper le gardien de Brighton Robert Sanchez, dont la sortie dangereuse, avec une jambe levée sur le côté qui est venue percuter Diaz, aurait pu mériter un carton rouge (1-0).

En seconde période, c’est Mohamed Salah qui a doublé le score sur un pénalty sifflé pour une main d’Yves Bissouma après une frappe de Naby Keita qui ne semblait pas cadrée (2-0, 61e).

Il s’agissait de son 20e but de la saison en championnat et le 2000e de son club dans l’élite, une barre que seul Manchester United avait atteinte avant lui.

Autant dire que tous les regards sont déjà tournés vers le 10 avril et un Manchester City-Liverpool qui pourrait valoir très cher dans la course au titre.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !