Se voulant rassurant, le ministère libanais de l’Economie a indiqué qu’il n’existe pas de crise de blé ou de produits alimentaires au Liban " pour le moment ". Dans un communiqué, il a indiqué que le ministre Amine Salam et les membres de la commission ministérielle chargée du dossier de la sécurité alimentaire " s’attellent à établir un plan de prévention ".

C’est la précision " pour le moment " dans le texte qui inquiète, compte tenu des difficultés financières et des complications que celles-ci génèrent au niveau de l’importation. Le ministre, poursuit le communiqué, a " engagé des contacts et des concertations avec nombre de pays amis et élargit l’éventail d’options pour établir un plan d’urgence et prévenir des pénuries futures ". Le texte ne fournit pas de détails sur ces options. Il met en garde contre les rumeurs et demande aux minotiers d’approvisionner le marché en farine.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !