Déambuler entre les murs ou sous la charpente de Notre-Dame de Paris, du Moyen Âge jusqu’à aujourd’hui, comme si vous y étiez: c’est l’expérience immersive virtuelle proposée à partir de samedi au public à la Grande Arche de la Défense.

Intitulée " Éternelle Notre-Dame " et présentée mercredi, elle est proposée à partir de onze ans – sensations fortes obligent – au tarif de 30 euros et à condition d’avoir un pass sanitaire.

Muni d’un casque de réalité virtuelle relié sans fil à un sac à dos contenant un ordinateur très léger, le visiteur entame son voyage à travers l’espace et le temps dans un paysage 3D animé en présence d’un guide holographique humain tout au long de sa déambulation.

L’espace physique réel de 500 m2 dans lequel elle se déroule peut accueillir jusqu’à 50 personnes simultanément.

Cette visite de 45 minutes commence dans une rue adjacente à la cathédrale au Moyen Âge, où tombe la pluie sur les pavés luisants. Aux abords de l’édifice, le visiteur croise des tailleurs de pierre et d’autres artisans qui ont oeuvré à plusieurs époques sur le bâtiment de 859 ans.

Il entre ensuite dans la cathédrale à trois niveaux, construite en plusieurs étapes avec un double déambulatoire autour de la nef et une voûte en croisée d’ogives de style gothique.

Par un jeu d’écartement des pierres, qui le conduit à baisser la tête, à enjamber des escarpements ou à jouer au " passe-muraille ", il se faufile dans différents espaces.

Des plateformes imaginaires l’invitent à monter dans les hauteurs, sous la charpente et dans le beffroi où sonnent les cloches, révélant par endroits de somptueux vitraux, des cintres en bois qui soutiennent les voûtes et un paysage qui donne le vertige à toutes les époques.

L’expérience virtuelle a été initiée et financée par l’opérateur _Orange_, en partenariat avec la Ville de Paris, le diocèse et l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale, incendiée en 2019.

En préambule, les visiteurs accèdent gratuitement à un espace dédié à la cathédrale avec une exposition de statues, tableaux, pièces d’orfèvreries et ornements liturgiques, des photographies des temps forts du chantier et un film.

" Éternelle Notre-Dame " doit se poursuivre jusqu’à fin 2022 à la Grande Arche de la Défense, puis sera installée dans un parking situé sous le parvis de la cathédrale jusqu’en 2024, date prévue de sa réouverture.

30% du prix du billet seront reversés par _Orange_ à l’Établissement public chargé de la restauration et à la Fondation Notre-Dame pour le financement de l’aménagement intérieur de la cathédrale.