Écoutez l’article

Le mardi 28 novembre 2023, le ciel parisien a été marqué par un changement visuel notable: la silhouette d’une flèche se dresse désormais au sommet des échafaudages de la cathédrale Notre-Dame. Après l’incendie dévastateur de 2019, la flèche, victorieuse, pointe à nouveau dans le ciel de Paris.

La structure de la flèche, qui doit encore recevoir une couverture et des ornements, s’élèvera dans les jours à venir. L’établissement public supervisant le chantier n’a pas souhaité émettre de commentaire sur cette progression significative, tandis que les travaux se poursuivent. La réouverture de Notre-Dame est prévue pour le 8 décembre 2024, après les jeux Olympiques d’été de Paris, conformément à l’annonce faite fin août par Emmanuel Macron. Le vendredi 24 novembre, l’établissement en charge avait informé l’AFP que la "silhouette familière" de la flèche serait de nouveau perceptible "avant Noël", culminant à 96 mètres du sol. "La structure ou charpente en bois de chêne massif de la flèche sera achevée en décembre", avait-elle précisé.

La flèche, une réplique fidèle de celle conçue au XIXe siècle par l’architecte Viollet-Le-Duc et détruite dans l’incendie du 15 avril 2019, restera néanmoins entourée par l’échafaudage qui a facilité l’assemblage de cette structure. Cet échafaudage "sera utilisé pour la pose de sa couverture et de ses ornements en plomb en 2024", a puirsuivi l’établissement. Parallèlement, "le montage des charpentes de la nef et du chœur, eux aussi victimes de l’incendie, sera finalisé début 2024, permettant ainsi le début de la pose de leur couverture". 

Concernant la restauration intérieure, "le nettoyage simultané des murs, des décors peints et des voûtes (représentant une superficie totale de 42.000 m²) touche à sa fin et les échafaudages sont démontés progressivement", a-t-on ajouté. La cathédrale doit être prête pour accueillir son nouveau mobilier liturgique en bronze brun foncé ainsi que 1.500 chaises design ajourées en chêne massif, dans le courant du dernier trimestre 2024.

Joyau de l’art gothique, Notre-Dame de Paris attirait en moyenne 12 millions de visiteurs par an avant l’incendie, 2.500 offices et 150 concerts.