Mardi soir, une ambiance de fête s’est emparée de la place Sassine à Ashrafieh. Des centaines de personnes s’y sont réunies pour l’inauguration du marché de Noël, organisé pour la deuxième année consécutive par l’ONG Lebanon of Tomorrow.

5, 4, 3, 2, 1… Après 1h d’attente le gigantesque sapin qui trône sur la place s’illumine enfin, sous les applaudissements de la foule. Au programme de l’inauguration : chants, parades, père Noël et bonne humeur. En amont, une initiative lancée par l’ONG Lebanon of Tomorrow, qui vient en aide aux catégories les plus vulnérables de la population. C’est la deuxième année consécutive qu’elle organise ce marché de Noël.

"Pour les enfants et les familles en général, décembre est un mois de joie ", explique Tarek Karam, fondateur de l’ONG. "On souhaite refaire cet évènement chaque année. Un jour on aura, espérons-le, le Liban que l’on rêve d’avoir".

Fidèle à sa philosophie, Lebanon of Tomorrow soutient les petits commerçants. Les exposants ont donc été choisis avec soin, en privilégiant les associations et l’artisanat locaux. "L’idée du marché est née l’année passée. De nombreux commerçants ont perdu leur magasin suite à l’explosion. Nous avons donc créé ces espaces pour qu’ils puissent gratuitement y vendre leurs produits traditionnels ou de Noël." Forte du succès de la première édition, l’ONG a reçu cette année plus de 1 200 demandes de commerçants désireux d’y participer. Pour que chacun puisse avoir sa chance, ceux-ci se relaient par tranches 3-4 jours.

"Lebanon of Tomorrow donne beaucoup d’opportunités aux petits commerces, mais également aux associations comme celle dont je fais partie", note Evelyn A Mouhawess, membre de la National Autism Company. "Soutenir les commerçants est une très belle initiative, surtout en cette époque de l’année. Ils ont ramené de la joie dans Beyrouth. A l’origine c’est une ville pleine de lumières et d’espoir !", poursuit-elle.

Dans les allées du marché, lumières multicolores et effluves de cannelle se mêlent aux rires des enfants. L’ambiance est chaleureuse, festive. Un souffle d’air frai qui permet aux petits et aux grands de s’évader de leur quotidien l’espace d’un instant.

"Le sapin est très beau, c’est comme si rien n’était arrivé, même l’explosion. La ville renaît via cette initiative et nous sommes heureux d’en faire partie" s’enthousiasme une visiteuse. Et Tarek Karam de conclure "A Beyrouth, on ne doit jamais perdre espoir. Quand on voit tous ces gens heureux ce soir, on a atteint notre but".