Face à l’insécurité croissante liée aux coupures d’électricité et aux sous-effectifs des forces de sécurité, l’association Achrafieh 2020 a lancé " Neighbourhood Watch " (Surveillance de quartier, en anglais). Cent vingt jeunes organisent des rondes, de 18h à 6h. Répartis par groupes de huit chacun, sous la tutelle d’un vigile, ils " sont les yeux d’Achrafieh ", déclare Akram Nehme, trésorier de l’association. " Les habitants ont le droit de dormir en toute tranquilité ", poursuit-il.  Le député Nadim Gemayel, fondateur de Achrafieh 2020 et à l’origine de l’initiative, affirme que l’objectif n’est " pas de remplacer l’État ". " Les actions sont menées en étroite collaboration avec les forces de l’ordre ", insiste-t-il.

Abonnez-vous à notre newsletter

Newsletter signup

Please wait...

Merci de vous être inscrit !